Un policier du SPVG aurait tenu des propos préoccupants - 22 août 2019

Un agent du SPVG a accepté de se soumettre à un engagement de ne pas troubler la paix assorti de plusieurs conditions à respecter.

Un agent du Service de police de Gatineau a accepté de se soumettre à un engagement de ne pas troubler la paix assorti de plusieurs conditions à respecter parce qu'il aurait tenu des propos préoccupants.

Le SPVG indique qu'il avait des raisons de craindre pour la sécurité de certains employés de la Ville.

Les propos auraient été formulés entre novembre 2018 et juin dernier alors que le policier de près de 16 ans de services était en congé de longue durée.

À l'approche de son retour au travail, la Division des normes professionnelles et des affaires internes du SPVG évaluera la situation en fonction de l'évolution du dossier.

Le ministère de la Sécurité publique a été avisé de la situation.