Le manque de locaux dénoncé à l'UQO

Le Syndicat des chargés de cours de l'UQO dénonce le manque de locaux entre les murs de l'établissement.

Pendant que l''Université du Québec en Outaouais accueille le Congrès de l'Acfas cette semaine, le Syndicat des chargés de cours de l'UQO dénonce le manque de locaux.

Plus de 650 chargés de cours se partagent 14 bureaux à Gatineau.

La situation est pire au campus de Saint-Jérôme, alors que 200 chargés de cours se partagent seulement 2 bureaux.

Le Syndicat affirme que le personnel a de la difficulté à assumer les tâche d'accompagnement des étudiants.

Certains sont même contraints de rencontrer les étudiants à la cafétéria.

Le Syndicat réclame une amélioration des bureaux et que l'UQO reconnaisse que les chargés de cours doivent parfois travailler de leur domicile.

À noter que les universités d'Ottawa et de Montréal ainsi que l'UQAM fournissent un formulaire d’impôt à cet effet.

L'UQO refuserait toutefois d’appliquer cette mesure.